Coopérative Créative et Digitale

Les disciplines créatives et digitales se multiplient : web design, graphic design, vidéo, copywriting …

La collaboration est importante voire indispensable pour faire émerger des produits innovants à partir de personnes qui ne se connaissent pas et qui manquent les uns aux autres.

Les coopératives digitales sont les plateformes par excellence pour favoriser ce genre de collaboration.

5 idées de services digitaux qui vont rendre la vie plus facile au Maroc

J’ai envi de rire et de pleurer en même temps quand je vois encore des jeunes étudiants au Maroc choisir des projets de fin d’étude qui les rendent intelligents, qui emploient les meilleurs termes académiques et technologiques à la mode, mais qui n’ont rien à voir avec la réalité de la vie au Maroc.

Sujets prêts à porter

Vous savez de quoi je parle, des sujets de projets qui sonne comme ‘Optimisation du trajet d’avion supersonique traversant l’atlantique’, ‘La stratégie de marque comme élément de consolidation de la relation client : cas « X »’, ‘Le développement durable et le business model des entreprises au Maroc’. J’ai même trouvé des sites web qui proposent des centaines de sujets insolites et inutiles.

Des sujets qui, à part vouloir faire une carrière dans la recherche scientifique, ne servent absolument à rien, ni pour l’apprentissage concret du futur lauréat, ni sur le terrain plein de problématique à régler.

La vie est dure au Maroc, à cause de problèmes à régler

Juste une précision pour les gens qui s’en doute encore : en 2020, la plupart des habitants du Maroc vivent encore une vie difficile dans ce cher pays. Et cela n’a rien à voir avec le niveau social et le nombre de zéros sur son compte bancaire. Cette vie difficile, voire merdique, est causée par le nombre incalculable de choses incohérentes qui nous empêchent de vivre une journée sans être ennuyés, inquiets, frustrés, énervés, non productifs. Ces sensations poussent la plupart à basculer dans l’indifférence, ou à plier bagage et fuir vers d’autres cieux plus cléments et organisés.

La solution que je propose

La solution est claire, mais pas simple on est d’accord : résoudre progressivement les problèmes des gens, de chacun des groupes importants du pays : les grands, les petits, les femmes, les entrepreneurs, les malades, les médecins, les instituteurs …

Mais qui va faire cela ? Surement pas les gens qui baignent dans ces problèmes jusqu’au cous.

Je pense que les étudiants et jeunes entrepreneurs qui ont l’opportunité de travailler sur des projets pendant 3 à plusieurs mois, sont pour le pays une opportunité pour expérimenter des solutions pour ces problèmes. Ce sera du gagnant / gagnant.

Ce qui veut dire que ces étudiants doivent être bien renseignés et accompagnés (orientés, on est tellement complexés par ce terme) afin de choisir les bonnes problématiques à attaquer.

C’est pour cela que je voudrais faciliter la tâche pour ceux qui se cherchent un problème à résoudre et du coup prendre soin d’un groupe de personnes qui est dans la merde et se sent désespéré face à ce problème.

Une autre précision : le fait de résoudre un de ces problèmes ne veut pas dire que vous allez faire du volontariat. Proposer une solution viable à un de ces problème vous mènerait surement à mettre les fondations solides d’une entreprise qui va vous drainer une rentabilité à terme.

Les problématiques à éradiquer

Voici donc les problèmes qui font suer les Marocains et que je propose comme sujets de projet pour les étudiants qui veulent relever le défis :

Attentes à rallonge dans les hôpitaux, cabinets médicaux et administrations (CNSS, préfectures, banques …)

Si vous vivez au Maroc, vous avez sans doute passé au moins quelques heures à attendre votre tour chez le médecin. Le médecin qui n’arrivent souvent pas avant 11 h du matin … Si vous êtes jeune ça va, vous pouvez utiliser votre temps à lire ou à écouter de la musique. Mais pour les ceux qui travaillent, ou les personnes âgées, ceux qui tombent le plus malade d’ailleurs, c’est très frustrant et fatiguant d’attendre son tour.

La solution est de lancer une application de réservation de RDV chez le médecin. Pour permettre au patient de venir à une heure précise et de passer directement à la consultation. Sans beaucoup attendre son tour.

Il existe des applications de RDV, comme DabaDoc, mais qui n’est malheureusement pas adoptée dans plusieurs villes du pays. Vous savez, il n’y pas que Casablanca et Rabat au Maroc. Vous pouvez donc aider les gens dans d’autres ville à adopter une solution de RDV qui est adaptée à leurs besoins. N’oubliez pas, il faut être au plus proche des habitudes de vos utilisateurs, et non pas de leur imposer une solution copiée/collée depuis d’autres contrées.

Livraison des produits bio

De plus en plus d’habitants des villes se rendent compte de la qualité médiocre des produits vendus dans les supermarchés. Les habitudes changent, et bien se nourrir commence à (re)rentrer dans les mœurs. J’ai ami qui a lancé un box 100% bio en France. Je pense qu’il y a un marché auprès des personnes qui cherchent à renouer avec les produits ‘beldi’, que ce soit du poulet fermier, des œufs bio, des épices bio, des légumes bio … Celui qui proposera un service de livraison de qualité, avec un packaging et respect des délais de livraison irréprochables, pourra facilement fidéliser des milliers de clients dans plusieurs villes du pays.

Complexité des procédures administratives

À chaque fois que je me rends dans une administration pour demander un justificatif, c’est la croix et la bannière. Avant même de retrouver le bon bureau, on n’est jamais sûre d’avoir ramené les bons documents ou choisi le bon horaire. Pourquoi n’y a-t-il pas une application mobile unique avec toutes les procédures à suivre pour préparer n’importe quel document ?

Un service mobile d’accompagnement du citoyen dans ses démarches administratives, avec des guides vidéo, des listes de prérequis à préparer avant de se rendre dans les bureaux de demande, en arabe darija, français, berbère ou même en anglais. De la documentation unifiée par rapport à toutes les régions du Maroc, ou personnalisée en fonction des spécificités de chaque région.

Par exemple un citoyen lambda pourra consulter toutes les informations concernant la demande d’un nouveau passeport ou d’un certificat de vie, les justificatifs à mettre dans le dossier de demande, les horaires d’ouverture et adresses des bureaux en fonction de la ville d’habitation, les conditions spécifiques, etc. tout cela en texte, vidéo et audio, en plusieurs langues, pour que tout le monde comprennent la même chose.

En plus de clarifier et faciliter la préparation des procédures administratifs, si cette application peut inclure la réservation de RDV (c’est du rêve, je sais, en connaissant comment ça se passe actuellement), on pourra même éradiquer au passage la corruption du passe-passe de 20 dh (pour passer devant, vous êtes au courant).

Manque d’autonomie en français

Tout le monde sait que l’économie marocaine se base toujours sur la langue française. Les entreprises, les banques, les administrations des affaires, les hôpitaux, les écoles supérieures emploient la langue française pour communiquer.

En même temps, de plus en plus de jeunes se déconnectent de cette réalité, et estiment qu’ils n’ont plus rien à faire de cette langue (effet YouTube). La plupart de ces jeunes choisissent d’apprendre l’anglais parce que c’est la langue des affaires, ou l’arabe parce que c’est la langue des origines. Ce qui produit un gap de communication et un rabattement sur la langue marocaine (darija), qui n’est souvent pas adaptés pour véhiculer correctement des messages et expressions.

L’idée serait d’accompagner ces jeunes à distance et/ou en présentiel dans des séances de redressement du niveau de la langue français, et surtout de leurs perceptions du monde et des affaires au Maroc.

Production vidéo pour les cours à distance et en ligne

Vous n’avez qu’à faire un tour sur Youtube pour voir la qualité des cours en ligne.

Je connais des jeunes marocains qui préfèrent de loin suivre des cours en ligne, tournés dans la chambre de jeunes comme eux, que de se rendre à leurs écoles pour écouter un vieux prof déballer l’information devant eux, sans pouvoir interagir, vérifier ou faire pause à ce flux d’information.

La culture Netflix est très ancrée chez les jeunes : arrêter la vidéo pour faire des recherches dans l’onglet à côté, pour faire une pause, aller chercher des chips ou répondre au téléphone.

Les entreprises qui investirons dans ce domaine, dans la créations de plateformes web et surtout de services de tournage et préparation de cours et formations, seront très demandées.

La boutique du coin est ouverte ou fermée ?

La chose la plus extraordinaire au Maroc est que les boutiques est commerces ne s’accordent pas en terme d’horaire d’ouverture. Ces horaires dépendent de plusieurs conditions : le moral du commerçant, la météo, le jour de la semaine, si le commerçant prie à la mosquée ou dans sa boutique, s’il mange chez lui ou dans la boutique, les vacances, les événements de famille (mariage, sbou3, 5tana …).

Bref une application mobile qui afficherais en temps réel l’état de chaque commerce à proximité, serait très pratique. Je ne serais obligé de sortir de chez moi pour aller vérifier si le pressing du bas de chez moi est ouvert ou fermé, avant d’y aller chercher mes chemises.