Les premiers designs qui se font connaitre

On a eu l’idée il y a trois mois, on a commencé doucement à poster des photos de t-shirts avec les premiers designs reçus de la part des premiers designers séduits il y a 2 mois, mais là on commence à avoir des designs que les jeunes likent sur instagram et facebook, et qui poussent plusieurs d’entre eux à passer commande.

Je commence à entendre, en bruit de fond, le son de la caisse qui commence à empocher des sous.

Mais ne vous emballez pas, je commence à avoir les vrais problèmes d’un entrepreneur : la coordination avec le fournisseur, la coordination avec le collecteur de la poste, les délais de livraison et donc de paiement (je vais vous expliquer cela sur un prochains article), le fond de roulement …

En tout cas l’avanture commence réellement ici.

Je pense qu’à ce stade j’ai validé le Product Market Fit, qui correspond au fait que les jeunes marocains (le segment de clients) cherchent maintenant des t-shirts et autres produits qui expriment ce qu’ils ressentent et représentent ce qu’ils sont (proposition de valeur unique). La preuve est là : les designs qui décollent sont ceux qui associent des références modernes avec d’autres plus ancrés dans la culture marocaine.

Je pense que c’est ça un peu notre force, sur laquelle il faudrait miser à l’avenir.

Les designers commencent donc à s’en rendre compte, et je dirais que c’est une autre priorité de lboutika : coacher les designers et voir quelle communautés ils pourraient chacun représenter à travers leurs designs. J’en parlerais également dans un prochain article, quand j’aurais une vision plus claire sur comment le faire.