Le marketeur et le changement

On veut tous influencer notre entourage, avoir un impact sur ce qui se passe autour de nous.

2 ans que je participe à l’aventure Connect Institute, que je travaille chaque jour pour créer le changement dans l’esprit et les idées des jeunes du programme ACT School Youssoufia, nécessaire pour les aider à apprendre de nouvelles compétences et préparer leur avenir.

Mais je me rend compte jour après jour que le blocage pour plusieurs jeunes vient justement de cette étape préliminaire : comment convaincre les jeunes que l’esprit critique, la capacité de lecture et d’analyse, l’écriture, sont des compétences dont il a rééllement besoin. Etre d’abord convaincu, avant même de s’acharner à se doter de ces capacités.

Le marketeur intelligent commence à réaliser que quelques personnes son ouvertes et désireuses d’un changement de statut social (vers le haut, ou vers le bas), alors que d’autres vont se battre comme des malades pour maintenir leurs rôles dans la société.

Seth Godin – This is marketing

J’ai commencé ce livre de Seth Godin il y a quelques jours, mais je ne pensais pas qu’il allait m’aider à (re)comprendre le rôle d’un marketeur/entrepreneur qui lance une promesse de changement (produit) destiné à un groupe donné.

Je suis à la moitié du livre, mais l’idée principale de ce début est qu’un produit doit être conçu initialement pour un groupe restreint de personnes (niche), qui sont en quête d’un changement particulier, mais qui n’arrivent pas à l’atteindre. Si la conception prend en compte ce groupe et ses besoins dès le départ, il aura plus de facilité à réussir à le convaincre puis l’aider.

Les clients, surtout les premiers (early-adopters), sont très motivés par ce changement car ils rêvent du sentiment qu’il leur procurerait.

Si ce changement est celui du statut social, la motivation est encore plus intense.

On connait tous la règle qui dit que le client n’achète pas une perceuse mais le trou qu’il fait sur le mur. En fait il faudrait aller plus loin, le client achète réellement le sentiment de se montrer habile devant les autres en leur montrant un joli tableau ou une étagère avec ses livres (se montrer intellectuel aussi) qu’il a accroché lui même.