Je suis en dépression

“Je n’ai plus envie de me lever le matin. Je ne sais pas où est partie ma motivation. Je suis fatigué. Je me sens esclave quand je vais au travail.”

J’entends de plus en plus d’amis me sortir ces phrases.

“Je ne sais pas ce que je dois faire, je suis peut-être en dépression ?”

Attendez. Et si c’était l’ennui ? “Tout simplement” ?

L’ennui de la routine. L’absence de rêves (je ne parle pas des “perspectives de carrière”). L’absence de sens et de sentiment d’utilité. L’absence de cette sensation vitale que votre cerveau est en marche et apprend de nouvelles choses chaque jour.

Et si vous aviez besoin de changer d’air, de viser des objectifs plus haut et plus fous ? Des objectifs au-delà de réussir les projets des autres, de décrocher une augmentation ou d’épargner pour s’offrir des vacances.

En pensant à toutes ces années passées, à chaque fois que je me trouvais dans une telle situation d’ennui, je me mettais à créer des projets, à analyser des problèmes non résolus, à découvrir des formations en ligne, à apprendre de nouveaux outils, à écrire des sites web, à suivre ses positions sur google, à analyser des opportunités, ou à vendre des produits fictifs pour tester …

C’est vrai que je me dispersais et n’arrivais souvent pas à concrétiser beaucoup de mes idées, mais le travail supplémentaire et quotidien de préparer “ma future entreprise” m’aidait à apaiser l’ennui et à voir le fait de pousser les projets des autres sous un autre angle. Travailler dans une entreprise est la plupart du temps barbant, mais c’est un moyen efficace pour préparer ses projets, avoir du feedback, gagner du temps et ajuster tranquillement le tir sans se mettre la pression des charges et de la rentabilité à tout prix.

Les side-projects qui nourrissent vos rêves, même les plus fous ou insolites, vous permettrons de forger votre futur vous. Vous ne sentirez plus le temps passer et vous allez dans tous les cas en tirer que du bien.